Quand un enfant doit-il consulter un psychologue ?

Un changement brusque de comportement chez un enfant est un motif important pour consulter un psychologue. Si vous êtes un parent et vous désirez connaître les raisons qui peuvent conduire un enfant vers un psychologue, vous faites bien de lire cet article. Nous y présentons les principales raisons qui peuvent conduire un enfant chez un psychologue.

Quelles sont les raisons qui peuvent conduire un enfant vers un psychologue ?

On ne saurait dresser une liste exhaustive des signes pouvant conduire un enfant chez un psychologue. En effet, tous les enfants n’ont pas des comportements identiques. Toutefois, on peut tout au moins établir des liens entre l’âge et certains signes. Avant l’âge de trois ans, la consultation concerne généralement le retard dans l’acquisition de la marche, le retard dans l’apprentissage du langage et le refus de propreté. Ces facteurs sont sources d’angoisse chez certains parents puisque l’enfant ne peut pas encore affirmer ce qu’il ressent. Ensuite vient la socialisation avec l’arrivée de l’enfant dans le milieu scolaire, ce qui permet aux parents de constater des problèmes d’un autre ordre. Ces problèmes sont liés entre autres à l’angoisse de la séparation d’avec les parents, les harcèlements, l’hyperactivité etc.

A lire aussi : Où aller avec un enfant de 10 ans ?

Enfin, la période la plus complexe et difficile est celle de l’adolescence au cours de laquelle surviennent des malaises d’un autre degré. Il est aussi important de mentionner que la plupart des jeunes sont confrontés à des difficultés. Celles-ci sont liées à l’adaptation et surtout à l’intégration  d'un groupe ou couche sociale, les effets de la puberté, les malaises du corps qui est en plein changement. Les premiers pas en amour constituent en outre une autre difficulté.

Vers la consultation proprement dite

Le processus de soins psychologique exige que les parents de l’enfant souffrant s’orientent d’abord vers un pédiatre ou un médecin généraliste. Après un examen minutieux du dossier médical de l’enfant et un dialogue approfondi avec les parents, le médecin propose une orientation vers un spécialiste en la matière : le psychologue. Certains cas particuliers peuvent nécessiter la consultation d’un psychothérapeute. Ensuite, l’enfant concerné sera rencontré seul par le psychologue ou le psychothérapeute afin de s’exprimer dans un milieu purement neutre. Cela lui permettra de parler librement sans ambages et surtout sans aucune gêne. Il est donc demandé aux géniteurs de mieux accompagner l’enfant dans ce processus de guérison.

A découvrir également : Quand enlever le siège d’appoint ?

La bonne conduite des parents en ce moment peut être un bon début de thérapie. Notons tout de même que la souffrance d’un enfant est à prendre au sérieux car, en réalité, celui-ci a généralement des difficultés à dire exactement ce qu’il ressent.