a white cross sitting in front of a tree

Qui doit payer les obsèques d'un frère ?

Perdre un être cher est très douloureux. Plus difficile encore à supporter si c’est un frère. La tragédie déjà survenue, il faut néanmoins enterrer ce dernier comme il se doit afin de faire son deuil. Mais qui doit payer les obsèques ? Découvrez la réponse à cette interrogation en poursuivant la lecture de cet article.

Celui qui est décédé

Le financement des obsèques d’un frère décédé peut être réalisé par ce dernier lui-même s’il dispose de sous suffisants sur son compte en banque. Le montant nécessaire peut être enlevé de son compte par la société funéraire dont les services ont été requis. En dehors de son compte en banque, ce sont ces biens de successions qui sont sollicités.

Lire également : Congé parental : démarches et conditions pour en bénéficier efficacement

Néanmoins, il s’avère parfois que la somme laissée par le défunt ne permet pas de financer totalement les obsèques. Il va falloir alors vérifier s’il n’a pas souscrit une assurance obsèques de son vivant. S’il a fait cette souscription, alors l’assurance se chargera du financement de ses obsèques. Dès que la société d’assurance sera informée du décès, elle mettra à disposition des bénéficiaires, un capital décès pour réaliser les dépenses.

Un membre choisi par le défunt peut aussi s’en charger. Le défunt avant de quitter ce monde peut avoir désigné un membre de sa famille pour s’occuper des obsèques. Dans ce cas, ça sera à ce dernier de s’occuper de l’organisation. Il devra choisir la société funéraire, peaufiner les détails de la cérémonie et bien évidemment régler la facture des obsèques.

A lire également : Quel est le nom du lapin de Pâques ?

La famille du décédé

Si le montant laissé par le défunt n’est pas suffisant et qu’il n’a pas désigné de membre, alors sa famille doit payer ses obsèques. En parlant de sa famille, il s’agit de sa conjointe, ses parents et ses enfants. Les frais liés aux obsèques s’apparentent alors à une dette alimentaire.

Les précités doivent donc s’entendre et se charger de payer l’enterrement en fonction de leurs moyens. Ils sont obligés, et ce, même s’ils ont fait une option de renonciation à la succession.

Sachez que cette loi ne prend pas en compte les frères et les sœurs du défunt. Cela signifie que vous n’êtes pas obligés de contribuer financièrement aux obsèques de votre frère. Mais pour le lien si fort qui vous unit et dans un élan de fraternité, il serait bien vu que vous apportiez votre participation.

La sécurité sociale

Le défunt percevait peut-être un salaire et continuait toujours à travailler avant de quitter ce monde. Dans ce cas, la caisse sociale peut participer à la couverture des frais liés à ses obsèques.

Elle octroiera alors à sa famille un capital correspondant à trois mois de son salaire s’il était dans le secteur privé.

S’il travaillait cependant au sein du secteur public, ça sera un an de salaire que la famille percevra. Pour obtenir cette somme, une demande doit être réalisée rapidement.

La mairie du lieu du décès

La mairie a la responsabilité de se préoccuper du bien-être de ses citoyens, et ce, même s’ils sont victimes de tragédie. Ainsi, si la personne morte n’a ni famille, ni aucun moyen financier permettant de régler ses obsèques, la mairie s’en charge.