Quel âge pour utiliser un rehausseur sans dossier ?

Les rehausseurs s’utilisent de 3 ans et demi jusqu’à 10, voire 12 ans. Il en existe de deux formes, des rehausseurs à dossier et ceux sans dossier. Sur l’utilisation de la seconde catégorie, les spécialistes ne s’entendent pas toujours. La plupart conseillent de l’éviter. À défaut, prenez d’autres dispositions qui renforcent la sécurité de vos enfants qui exploitent des rehausseurs sans dossier. Quel âge pour utiliser un rehausseur sans dossier ? C’est ce que vous allez découvrir ci-dessous.

Rehausseur sans dossier : possible à partir de 6 ans

Jusqu’en janvier 2017, la loi autorisait les rehausseurs sans dossier pour les enfants de 4 ans et plus. Après cette date, la législation a évolué, tenant plus à la sécurité des plus petits.

Lire également : Où aller avec un enfant de 10 ans ?

L’âge grimpe donc après janvier 2017 et exige que ce type de siège auto sans dossier ne s’utilise que pour les enfants de 6 ans au moins. Autrement dit, votre enfant doit être reconnue dans la catégorie 3, peser 22 kilogrammes au moins et mesurer au minimum 125 centimètres.

La raison principale qui pousse certains parents à opter pour ces rehausseurs sans dossier est qu’ils libèrent l’enfant dans ses mouvements. Il s’agit des gestes de jambes ou de mains qui peuvent se faire plus facilement. Cependant, il est important de noter que les sièges auto sans dossier ne renforcent pas la sécurité de l’enfant en cours de route.

A lire aussi : Quel gâteau anniversaire faire pour un enfant ?

Rehausseur sans dossier : les risques

Pour certaines personnes, les rehausseurs sans dossier devraient être évités. Ils réduisent la sécurité des enfants. Les argumentaires expliquent que le risque que le dispositif de protection installé uniquement sous l’enfant ne glisse pas est grand. Dans ce cas, le dossier peut le sauver dans certaines situations s’il est en place.

Il arrive fréquemment que des bouts de chou dorment pendant le trajet. Sans un dossier du rehausseur, il va poser sa tête sur les vitres ; ce qui n’offre pas un bon confort. Si le dossier était là, il évite ce mouvement de la tête dans tous les sens.

Avec les rehausseurs bas, la ceinture de sécurité qui représente le support primordial de protection ne serre pas toujours bien l’enfant. Le dossier permet d’amoindrir les chocs qui pointent vers la tête de votre enfant.

Une fixation renforcée à la voiture

Si malgré tout, vous préférez les rehausseurs sans dossier pour votre enfant, il va falloir veiller à sa bonne fixation à la voiture.

De plus en plus sur le marché, il y a des modèles de rehausseurs sans dossier avec des dispositifs de sécurité renforcée plus bas.

Ils viennent avec des barres qui aident à bien les maintenir et les régler sur la banquette arrière de la voiture. Les systèmes isofix offrent de ces modèles par exemple.